Projet Pédagogique

 

• La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l’épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement qui accueille le jeune dans son ensemble avec ses forces et ses faiblesses. Ceci afin qu’il puisse acquérir les compétences pour se former tout au long de la vie et se construire comme personne et comme citoyen.

• La communauté éducative est attentive et à l’écoute des besoins des jeunes pour repérer et accompagner ceux qui vivent des situations particulières et permettre à chacun d’être un acteur responsable au sein de l’établissement, comme au sein de la société.

• Un accompagnement à l’écoute de la personne, de ses aspirations est proposé. Ainsi, l’évaluation des compétences de chacun permet un accompagnement formateur. Les pratiques évaluatives visent à mettre en lumière les réussites des élèves et favorisent une prise en charge des besoins éducatifs particuliers de chacun.

• La communication entre les différents partenaires travaillant avec le Lycée doit rendre plus facile et plus pertinente la communication avec tous les acteurs responsables de l’éducation et de la formation des jeunes. Ceci pour trouver la solution ou la réponse nécessaire rendant service aux familles et aux jeunes.

• La vie au sein de l’établissement doit permettre aux personnes de s’ouvrir aux autres dans le partage de valeurs communes et de valeurs propres au projet éducatif du Lycée :

– Défendre et promouvoir les valeurs liées à un développement durable dans ses dimensions sociales, culturelles et environnementales.
– Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.
– Sensibiliser à tous les arts pour nourrir la réflexion personnelle des jeunes.
– Apprendre à mieux se connaître et à mieux connaître l’autre afin de devenir un citoyen à « l’Esprit éclairé ».

• La Pastorale par ses propositions et son message propose les valeurs du caractère propre de l’établissement, c’est-à-dire l’annonce explicite de l’Evangile.

La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l’épanouissement de tous.

La communauté éducative propose donc un enseignement qui accueille le jeune dans son ensemble avec ses forces et ses faiblesses.

Ceci afin qu’il puisse acquérir les compétences pour se former tout au long de la vie et se construire comme personne et comme citoyen.

Une organisation pédagogique et didactique au service des élèves et des étudiants 

  •  Une heure hebdomadaire par équipe disciplinaire pour un travail en concertation.
  • Une régularité des évaluations : Devoirs Sur Table, examens blancs.
  • Une pédagogie active et exigeante qui rend l’élève, l’étudiant, plus responsable, plus actif et moins consommateur.
  • Mise en œuvre d’un enseignement et d’un apprentissage par compétence dans l’ensemble des disciplines, conformément aux instructions officielles
  • Mise en place des Ateliers de Progression (ADP) : pour répondre aux besoins des élèves, mettre en œuvre une pédagogie différenciée et conduire une pédagogie de projets.
  • Un travail en équipes et par niveaux : concertation des professeurs principaux avec le responsable de niveau.
  • Des outils informatiques mis au service d’une pédagogie dynamique et interactive : un vidéoprojecteur avec ordinateur par classe.

 Pour les BTS 

  •  Un espace travail étudiants BTS (16h30/19h).
  • Des simulations d’entretiens d’embauche et des relectures de C.V. pour les élèves de terminale et les étudiants de première année de BTS avec les parents de l’A.P.E.L.

Un accompagnement à la formation et à l’orientation

  •  Rendre possible le changement d’orientation au cours de la scolarité des élèves en classe de première conformément aux instructions officielles.
  • Accompagner la recherche et l’aide à l’orientation dès le début la classe de seconde.
  • Proposer des cursus en enseignement général et technologique.
  • Rencontrer les anciens élèves grâce à un forum organisé par l’établissement.
  • Communiquer aux élèves comme aux étudiants, les informations sur les salons étudiants qui aident aussi pour l’orientation des jeunes.
  • Informer sur les différentes filières afin d’ouvrir l’accès aux différentes formations et permettre à l’élève d’avoir un projet adapté à ses compétences.

 Un cadre pour vivre ensemble 

  •  Développer un esprit solidaire.
  • Une attention aux jeunes en cas de difficultés (santé, conditions sociales et familiales).
  • Un apprentissage à la vie sociale : estime et respect de soi-même.
  • Un suivi des élèves : communication des professeurs à propos de l’élève, accompagnement par le professeur principal, par les Responsables de niveau, par les acteurs de la Vie Scolaire.
  • Un apprentissage des limites à des fins éducatives : la contrainte peut être source d’apprentissage, une réflexion sur le respect du cadre.
  • La tenue vestimentaire qui permet de s’interroger sur son rapport à son image, au cadre et aux limites dans une institution, dans une entreprise.
  • La place et le rôle de la sanction : une charte claire des sanctions, les conseils d’éducation, les conseils de discipline, la mise en place de suivis disciplinaires, pour accompagner les jeunes. Un protocole précis des sanctions.

 Perspectives 

  •  Formaliser la politique documentaire de l’établissement.
  • Formaliser l’accompagnement des familles et des élèves dans le cadre des changements d’orientation au cours de la scolarité au lycée.
  • Développer et généraliser le forum d’orientation à l’ensemble des élèves de terminales générales et technologiques.
  • Poursuivre la mise en œuvre des orientations liées aux perspectives du développement durable.

 La communauté éducative est attentive et à l’écoute des besoins des jeunes pour repérer et accompagner ceux qui vivent des situations     particulières et permettre à chacun d’être un acteur responsable au sein de l’établissement, comme au sein de la société.

Une attention aux jeunes 

  •  Un apprentissage à la vie sociale : estime et respect de soi-même.
  • Un règlement intérieur qui pose clairement les droits et les devoirs de chacun.
  • Un apprentissage des limites à des fins éducatives : la contrainte peut être source d’apprentissage, une réflexion sur le respect du cadre.
  • Une écoute de chaque élève comme « apprenant » mais aussi comme « personne » par les différents acteurs de la vie scolaire : professeurs, professeurs principaux, responsables de niveau et éducateurs.
  • Une attention aux jeunes en cas de difficultés (santé, conditions sociales et familiales, besoins éducatifs particuliers).
  • Un suivi des élèves : communication des professeurs au sujet de l’élève, accompagnement par le professeur principal, par les Responsables de niveau, par les acteurs de la Vie Scolaire.
  • Des actions pour rendre les élèves acteurs et solidaires dans le cadre global du développement durable : banque alimentaire, Pastorale, ouverture à la culture,  conférences, les activités en EPS, produits recyclés, projets d’associations, voyages, remise des diplômes.
  • Un parcours en classe de seconde en Réflexion Humaine et Spirituelle.
  • Un parcours en classe de première pour apprendre à mieux se connaître et s’orienter.  

 Perspectives 

  •  Revoir le rôle des délégués comme celui des éco-délégués et leurs missions. Donner plus de responsabilités aux délégués en les faisant participer pleinement au conseil de classe. Identifier le rôle et les missions des éco-délégués.
  • Mettre en place un Conseil de Vie Lycéenne afin de favoriser la sociabilité.

Réfléchir sur « comment clore les  années lycée et BTS » : Organiser une journée des Terminales avec l’ensemble des délégués de classe, les      Professeurs Principaux, les Responsables de Niveau et la Vie Scolaire. Ceci pour responsabiliser les élèves et que la journée,  soit leur journée et qu’elle soit festive.

Un accompagnement à l’écoute de la personne, de ses aspirations est proposé. Ainsi, l’évaluation des compétences de chacun permet un    accompagnement formateur.

Les pratiques évaluatives visent  à mettre en lumière les réussites des élèves et favorisent une prise en charge des besoins éducatifs particuliers de chacun

Un accompagnement formateur

  •  Des Ateliers de Progression (ADP) : soutien et accompagnement des élèves. Au-delà du pédagogique et didactique, permettre aux élèves d’identifier leurs besoins et de travailler autrement.
  • Un suivi des élèves : communication au sein de l’équipe éducative à propos de l’élève, accompagnement par le professeur principal, par les Responsables de niveau, par les acteurs de la Vie Scolaire.
  • Valorisation des compétences par la mise en place d’évaluations des compétences : avec des indicateurs de réussite et de réalisation accompagnés de critères d’évaluation.

 Prise en compte des besoins éducatifs particuliers : une école inclusive (cf. loi de 2005)

  •  Un accueil et accompagnement d’élèves bénéficiant :

-PPS : Projet Personnalisé de Scolarisation – Dispositif relevant de la MDPH

-PAI : Projet d’Accueil Individualisé – Dispositif interne à l’établissement

-PPRE : Programme Personnalisé de Réussite Éducative – Dispositif purement pédagogique

-PAP : Plan d’Accompagnement Personnalisé

  •  Des Ateliers de Progression (ADP) pour prendre en charge les besoins éducatifs particuliers de certains élèves.

 Perspectives 

  •  Créer un poste de conseiller d’orientation qui assurerait des permanences pour les élèves, les familles.
  • Créer un point « Ecoute » : avec permanence(s) d’un spécialiste de l’écoute (psychologue clinicien) et d’un spécialiste de la santé.
  • Travailler à une progression annuelle des Ateliers de Progression (ADP) afin de répondre aux difficultés, comme aux réussites des élèves.
  • Mise en place Certificat Informatique et Internet (B2i -C2i) – 2014/15.
  • Stage d’anglais pour préparation du TOEIC, du TOFEL et des différents concours.
  • Mise en œuvre d’un renforcement « Maths » pour les étudiants

La communication entre les différents partenaires travaillant avec le Lycée doit rendre plus facile et plus pertinente la communication avec tous les acteurs responsables de l’éducation et de la formation des jeunes que nous accueillons.

Ceci pour trouver la solution ou la réponse nécessaire  rendant service aux familles et aux jeunes.

Des outils pour communiquer 

 

  •  Le Site de l’établissement.
  • Ecoledirecte, viescolaire.
  • Portail documentaire E-sidoc.
  • La veille documentaire pour les acteurs de l’établissement.
  • Le Livret de Rentrée destiné aux élèves et aux familles.
  • Le cahier du professeur destiné aux membres de l’équipe éducative.

 

 Faciliter la communication entre les différents acteurs de la communauté 

 

  •  Des heures de vie de classe : la vie en classe comme porteur du projet éducatif : utiliser les heures de vie de classe, entre autres, pour aborder l’honnêteté, la vérité, l’estime de soi comme chemin vers l’estime d’autrui.
  • Une proximité des familles avec les responsables de niveau et les professeurs principaux et la vie scolaire.
  • Une organisation de rencontres parents/professeurs.

 

 Une communication au service des lycéens et des étudiants 

 

  •  Des relations avec les entreprises dans le cadre des jurys d’examen, des stages, des soirées métiers, des partenariats et de la taxe d’apprentissage.
  •  Des simulations d’entretien d’embauche et des relectures de C.V. pour les élèves de terminale et les étudiants de première année de BTS avec les parents de l’A.P.E.L.
  • Création d’un BDE en BTS (2013/2014) – « Montalent BDE »
  • Soirée entreprise étudiants BTS.

 

 Perspectives 

 

  •  En lien avec la politique documentaire : revoir la conception du site internet de l’établissement.
  • Des relations avec l’A.P.E.L.
  • Aménager un lieu pour rencontrer les parents et partenaires.
  • Reprise du travail sur la communication à Montalembert qui a été commencé en 2011/2012.

 

 Pour les filières technologiques et les BTS :

 

  • Créer une base de données des entreprises (stages actifs et prospects stages) afin de pérenniser les contacts et les informations. Concevoir également une base de données des parents participant aux entretiens d’embauche.
  • Contacter les parents d’élèves dès la rentrée pour voir les différentes possibilités de stage (par exemple au cours des réunions de parents).
  • Missionner une personne aux relations entreprises.
  • Reprendre contact avec les anciens de Montalembert afin de mettre en place un annuaire des anciens.

 

La vie au sein de l’établissement doit permettre à chacun de s’ouvrir aux autres dans le partage de valeurs communes et de valeurs propres au projet éducatif du lycée.

 

 –Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

 

 –Sensibiliser à tous les arts pour nourrir la réflexion personnelle des jeunes.

 

 –Sensibiliser aux valeurs véhiculées par le développement durable pour une cohérence des messages et des actions menées.

 

 Apprendre à mieux se connaître et à mieux connaître l’autre afin de devenir « un Homme debout » à « l’Esprit éclairé ».

 

 Un contexte

 

  •  Un apprentissage à la vie sociale : un recrutement qui offre une mixité sociale, culturelle et religieuse afin de s’ouvrir à l’autre et favoriser le vivre ensemble.

 

 Des actions

 

  •  Des actions pour permettre l’intégration des élèves 
  • Des actions pour rendre les élèves acteurs et solidaires, dont certaines proposées par la Pastorale : banque alimentaire, développement durable, don du sang, ouverture à la culture, conférences, association sportive, aumônerie.
  • Des sorties au théâtre, au musée en lien avec les enseignements académiques, les enseignements d’exploration.
  • Des voyages linguistiques, culturels.
  • Formation secourisme pour les classes de premières.
  •  Mission export BTS CI.
  • Olympiades de Mathématiques et Géosciences.
  • CNRD : concours national de la résistance et de la déportation.

 

 Des temps de réflexion et d’éducation au discernement

 

  •  Des heures de vie de classe.
  • Des témoignages d’associations : le N.I.D, A.C.A.T, Enfants du Mékong…
  • Des conférences et des tables rondes avec des intervenants extérieurs.
  • Les partenariats avec Artisans du Monde, Banque Alimentaire, Restos du Cœur, l’Armée du Salut.
  • Des échanges sur foi et sciences, foi et philosophie.
  • Des propositions aux secondes une ouverture aux religions.
  • Des conférences culturelles BTS.
  • Soirée « Métiers » BTS.

 

 La prévention

 

Dans le cadre de la prévention, plusieurs actions sont organisées dans les classes. Elles sont animées par des associations reconnues et sélectionnées par rapport aux objectifs fixés par la communauté éducative.

 

  • Plusieurs thèmes sont abordés, parmi eux : les addictions, les risques du « net », l’éducation affective et sexuelle, l’alimentation et le sommeil ainsi que la sécurité routière…
  • Ces interventions sont programmées dans l’emploi du temps des élèves afin de les sensibiliser aux différents questionnements liés à leur âge et à leur entourage avec lesquels ils peuvent être directement ou indirectement confrontés.

Perspectives

 

  •  Développer le fonds du CDI pour mener des projets culturels et mettre en place un lieu destiné à la mise en valeur de la vie culturelle de l’établissement : expositions…
  • Un adulte coordinateur pour fédérer les projets de sorties culturelles, informer l’équipe des possibilités pour les enseignants, les élèves et les étudiants.
  • Un adulte coordinateur de démarche de développement durable.

 

 

 

Projet Pédagogique

La Pastorale

 

La Pastorale ne peut plus se réduire à ce qui « marchait » hier…

En effet, le monde dans lequel évoluent les jeunes que nous accompagnons, interroge nos pédagogies, nos animations. Nous ne pouvons plus enfermer nos actions dans l’unique catéchèse qui structure traditionnellement la pastorale.

En ce sens, Pascal Balmand, actuel Secrétaire National de l’Enseignement Catholique, affirmait lors d’une de
ses interventions qu’il « faut en finir avec « la » pastorale !… Tout, absolument tout est pastoral, ou plus exactement a vocation à l’être ». Nous devons donc favoriser la responsabilité spécifique des chrétiens dans nos établissements afin de donner vie à « une communauté chrétienne » en son sein. Ceci pour vivre une « alliance éducative » éclairée par la Parole.

Cette perspective relève bel et bien du souci pastoral et nous invite, encore et toujours, à travailler à la vitalité pédagogique de notre établissement en y engageant tous les acteurs, qu’ils soient chrétiens ou qu’ils ne le soient pas.

La pastorale demande, comme l’enseignement, des pédagogies diversifiées qui aident au développement intégral de la personne en prenant en compte des besoins d’apprentissages, d’expérimentations et d’enseignements. Elle doit prendre en considération :

que beaucoup de chrétiens, tant chez les jeunes que chez les adultes, pensent spontanément qu’avec la profession de foi le chemin est terminé.

qu’une partie croissante des jeunes qui intègrent les établissements de l’enseignement catholique sont vierges de toute catéchèse, mais également de toute culture chrétienne qui permettraient de rendre intelligible les propos de foi. Il en est de même pour une part croissante de leurs éducateurs.

Pour faire vivre ce projet, nous nous attachons à mettre en œuvre les orientations suivantes

(source– Mission Animation Pastorale du Département Education de l’enseignement Catholique – Pierre Robitaille) :

 

Une manière de vivre, de penser

Comme le soulignent les textes de l’Enseignement Catholique, la base de toute démarche pastorale réside dans ce que l’établissement vit et le climat relationnel inspiré par l’Évangile qui s’y développe. Le jeune, plus que tout autre, est très sensible au comportement des adultes, à la cohérence entre propos et comportements, à fortiori celui des éducateurs. Il a besoin des cadres donnés et de s’y opposer pour mieux construire son identité.

Etre chrétien, c’est Croire, Aimer et Espérer : la communauté adulte doit être un repère pour les jeunes, doit porter un regard positif sur chacun d’entre eux et doit être vigilante auprès de ceux ayant des besoins éducatifs particuliers. Ceci demande une disponibilité de tous les adultes de la communauté éducative. Car telle est notre « mission » au quotidien.

Des choix pédagogiques

Conformément au projet éducatif de l’Enseignement catholique et de l’enseignement social de l’Église, il importe que la pédagogie contribue au développement intégral de la personne.

L’enseignement est la pièce maîtresse de ce projet qui ne doit pas trouver son application exclusivement dans les activités d’animations éducatives et pastorales, si importantes soient-elles. A un âge de transformation, de doute, de possible repli sur soi, les heures d’enseignement ont un rôle capital dans la formation de la personnalité du jeune.

Tout le personnel de l’établissement doit agir et parler en cohérence avec le projet de l’établissement :
nous devons amener les jeunes à vivre dans la fraternité, le respect et la tolérance :

  • Réfléchir ensemble aux problèmes que peuvent rencontrer certains membres de la communauté éducative : adultes, élèves comme étudiants.
  • Respect d’autrui, des lieux et usages liés à la foi et à la vie du lycée.
  • Etre tous attentifs aux autres.
  • Accueil et accompagnement de l’élève et de TOUTES ses particularités, de son entrée en seconde à sa sortie avec diplôme de l’établissement :
  • PAI et appréhension des particularités physiques de chacun.
  • Besoins éducatifs spécifiques, ponctuels et/ou sur le long terme.
  • Choix des séries en seconde, accompagnement à l’orientation en lien avec les familles.
  • Connaissance de soi et décisions d’orientation dans les classes supérieures.

Etre dans une dynamique « pastorale » pour la transmettre et diffuser la bonne Parole au sein de l’Etablissement aux travers de « gestes », d’« actions » qui accompagnent les jeunes que nous accueillons et plus particulièrement ceux en danger ou en errance.

Une Initiation à la « culture chrétienne »

Initier à l’impact de la foi chrétienne dans la culture, c’est pour chacun l’occasion de s’inscrire dans la tradition vivante de l’établissement dans lequel il a choisi de vivre et de se former. Dans un établissement catholique d’enseignement, cela va au-delà de l’héritage du passé ; la « culture chrétienne » est à présenter comme une culture vivante qui interroge les modes de vie.

Proposer des actions, des parcours pour se connaître et réussir sa vie. Découvrir les grandes religions, rencontrer de témoins. La culture chrétienne passe aussi par la connaissance et le respect des croyances de chacun : débat entre les élèves sur les autres religions.

Une invitation à agir et s’engager

A un âge où l’on révolutionne le monde dans sa tête et dans ses propos, il importe au jeune de s’investir et d’agir comme y invitent diverses opérations. Autant d’invitations à développer l’autonomie, le sens des responsabilités individuelles et collectives et la participation des jeunes à la vie sociale, à encourager l’expression de leurs talents, de leur capacité d’action et de création, à contribuer à leur insertion sociale et professionnelle par la voie de l’expérience. Pour le chrétien, cette envie d’agir se situe dans l’attention aux autres, en particulier des plus fragiles, des exclus, ce qui amène à la notion d’engagement que nous souhaitons accompagner.

Permettre des parcours d’éducation à la Fraternité, le Respect et la Tolérance : les élèves doivent pouvoir s’entraider lors de difficultés scolaires, en cas d’absence (notion de binôme), parrainages (des volontaires pour accompagner les secondes dans la découverte du lycée tant sur le plan matériel qu’identitaire), avoir une attitude bienveillante les uns envers les autres.

Propositions d’actions de solidarité menées avec et par les élèves : Armée du Salut, bol de riz, collectes alimentaires…

Des animations à visée spirituelle pour épanouir « une vie intérieure »

Il importe de distinguer le spirituel du religieux. Ils se croisent sans se superposer. La dimension spirituelle d’une personne, c’est ce dynamisme interne qui l’appelle à vivre et à espérer. Elle amène à envisager les questions fondamentales du commencement, du sens et de l’accomplissement de la vie. En ce sens elle est au centre de toute éducation.

Le jeune est à l’âge des questions existentielles par excellence. C’est là qu’un virage peut être pris pour celui qui a connu jusque-là une catéchèse systématique, pour une démarche qui aide à formuler les questions qu’il se pose et à trouver des éléments de réponse.

Parcours en Réflexion Humaine et Spirituelle pour accompagner les élèves dans une démarche qui dépasse le cadre de la foi catholique et manifeste notre volonté de les amener à appréhender l’aspect métaphysique de l’existence.

Volonté de première annonce, sans prosélytisme et dans le respect des croyances de chacun :

  • Messes et célébrations proposées pour les temps forts du calendrier liturgique, Avent, Pâques et Chemin de Croix , comme le calendrier scolaire, messe de rentrée, de fin d’année, d’envoi et de retour Frat’, préparation du baptême, de la communion ou de la confirmation, séjour à Taizé.
  • Propositions de rencontres et de témoignages avec des croyants.
  • Affichages divers et non prosélytes sur les moments du calendrier liturgique et sur la présence de la pastorale.
  • Accueil-écoute à la pastorale.
  • Présence dans les locaux de l’Oratoire.

Des animations pastorales

Ces cinq premières pistes paraissent essentielles pour honorer le projet éducatif de l’Enseignement Catholique inspiré de l’Évangile. Les quatre évangélistes nous montrent le Christ soucieux de remettre debout les plus fragiles, physiquement, psychologiquement, socialement, spirituellement.

Propositions d’aumônerie :

  • Aumônerie
  • Proposition de la première annonce
  • Petits groupes de réflexion réguliers.
  • Participation au Frat.
  • Accompagnement vers la confirmation.